Home Energie verte Quels sont les différents types d’énergie renouvelable ?

Quels sont les différents types d’énergie renouvelable ?

par ecobiose
energies renouvelables eolienne

Une énergie est dite renouvelable lorsqu’elle est issue de sources naturelles disponibles en grande quantité, et qui se renouvellent en permanence à l’échelle du temps humain. Egalement appelée « énergie verte » ou « énergie propre », son utilisation permet de lutter contre le réchauffement climatique. Quelles sont les différentes énergies renouvelables et leurs spécificités ? Voici tout ce qu’il faut savoir.

L’énergie solaire

Des différentes énergies renouvelables, l’énergie solaire est sans doute la plus connue. Elle est essentiellement produite par le rayonnement du soleil, source inépuisable de lumière et de chaleur. Dans la famille des énergies renouvelables solaires, l’on peut distinguer le photovoltaïque et le thermique.

L’énergie solaire photovoltaïque consiste à capter toute l’énergie transmise par les rayons du soleil. Celle-ci sera ensuite transformée en électricité par l’intermédiaire de semi-conducteurs à effet photovoltaïques essentiellement composés de silicium, avant d’être redistribuée. Tout cela est possible par l’installation de ce que l’on appelle communément des panneaux solaires photovoltaïques pour un usage domestique, mais également de grandes centrales solaires pour une utilisation industrielle.

De son côté, l’énergie solaire thermique repose sur la récupération de toute la chaleur du soleil par le biais de capteurs qui réchaufferont ce que l’on appelle un fluide caloporteur (liquide ou gaz) placé sous les panneaux. La chaleur collectée sera directement redistribuée vers les différentes zones d’utilisation. L’utilisation la plus courante de ce type d’énergie renouvelable est pour l’eau chaude sanitaire ou le chauffage.

L’énergie éolienne

A l’image des moulins à vent utilisés il y a des siècles, les solutions éoliennes utilisent principalement l’énergie cinétique des masses d’air pour produire de l’énergie électrique et/ou actionner des machines. Généralement placé dans des zones bien dégagées, le dispositif est un mât au dessus duquel sont placés des pales ou des bras. Ces derniers sont actionnés grâce à la seule force du vent. Ce mouvement d’hélice entraîne ensuite la rotation d’un axe central horizontal relié à un générateur, créant ainsi un courant continu ou alternatif.

Il existe aujourd’hui différents types d’éoliennes : les éoliennes installées sur la terre ferme, qui sont les plus classiques, et les éoliennes dites « offshores » qui sont placées en mer. Dressées à plus de 10 km au large des côtes, les éoliennes offshores  peuvent être flottantes ou non.

On peut également distinguer deux types d’installation : les petites éoliennes utilisées dans un cadre domestique par les particuliers, ainsi que les grands parcs éoliens, également appelées « fermes éoliennes », qui sont directement raccordés au réseau électrique.

L’énergie hydraulique

L’énergie renouvelable de type hydraulique utilise l’eau des fleuves, des rivières, ou encore de la mer comme principales sources de production d’électricité. Il s’agira d’exploiter les mouvements de l’eau  et ses différents courants pour la transformer en énergie mécanique. Le passage de l’eau actionnera des turbines, à axe verticale ou horizontale, qui produiront à leur tour de l’énergie électrique par l’intermédiaire d’un générateur.

En fonction du lieu, 2 manières permettent de créer de l’énergie électrique :

  • Le barrage : essentiellement construit en montagne, il permet de retenir l’eau d’une rivière derrière un mur. Pour produire de l’électricité, une vanne est alors ouverte pour permettre à l’eau accumulée de s’écouler et d’entraîner la turbine dans un mouvement de rotation. C’est la hauteur de la chute qui déterminera la quantité d’électricité générée.
  • Les installations au fil de l’eau : placées aux abords d’un fleuve ou d’une rivière, elles utilisent le même mécanisme qu’un barrage mais sans retenue d’eau, et avec une chute moins importante. Pour ce type d’installation, la quantité d’énergie produite est surtout déterminée par la force du courant et la pression de l’eau.

L’énergie renouvelable issue de la biomasse

Bien que moins connue, la biomasse est également génératrice d’énergie. Le principe repose sur la transformation de matières organiques végétales ou animales en électricité, en chaleur et même en carburant. Cela se fait essentiellement à travers différents procédés thermiques et biochimiques tels que la gazéification, la combustion directe, la pyrolyse, la méthanisation…

En fonction de la matière et du procédé utilisé, on peut distinguer 3 familles d’énergie :

  • L’énergie-bois, générée par la combustion de résidus de bois (bûches, copeaux…) et autres déchets secs ;
  • Le biogaz, obtenu à partir de la décomposition de matières organiques via le processus de méthanisation ;
  • Les biocarburants, résultant de la conversion de plantes riche en sucre et/ou en amidon, ou créés à partir de réactions entre l’huile et l’alcool (cas du biodiesel), et d’un mélange de sucre fermenté et d’essence (cas du bioéthanol).

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire