Home Actualité et infos sur l'Ecologie Quelles sont les causes et les conséquences de la pollution de l’air ?

Quelles sont les causes et les conséquences de la pollution de l’air ?

par ecobiose
pollution-air

Ces dernières années, la qualité de l’air est une préoccupation majeure. On assiste, en effet, à une forte recrudescence de la pollution de l’air, et ce, partout dans le monde. Elle est due à des particules fines et des poussières de diverses compositions, invisibles à l’œil nu, qui sont en suspension dans l’atmosphère. Quelles sont véritablement les causes de la pollution de l’air ? Quelles en sont les répercussions ? Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir.

Pollution de l’air : les principales causes

Les activités humaines sont les premières causes de la pollution de l’air, de façon directe ou indirecte. Les principales sources d’émissions anthropiques sont :

  • Les industries et les usines de production d’électricité, qui,  de par la combustion d’énergie nécessaire à leur fonctionnement, est en grande partie responsable des émissions de polluants dont le dioxyde de soufre (SO2) et les composés organiques volatils (COV) ;
  • Le transport, qu’il soit routier, aérien ou maritime, qui, par l’utilisation de combustible, contribue à l’émission de polluants comme le monoxyde de carbone ou l’oxyde d’azote ;
  • L’agriculture, de par l’utilisation de machines, d’engrais minéraux et de pesticides, ainsi que par le stockage d’effluents d’élevage ;
  • La combustion d’ordures ménagères, que ce soit dans une structure dédiée ou chez un particulier ;
  • Le brûlage de déchets verts ;
  • Le chauffage des bâtiments, de par les énergies fossiles (gaz, charbon…) utilisées pour le fonctionnement des systèmes de chauffage ;
  • Les activités domestiques, à travers l’utilisation de produits phytosanitaires ou ménagers, de peintures, ou encore le stockage de déchets
  • Les comportements non écologiques et non sanitaires, dont principalement le tabagisme.

Les polluants émis dans l’air peuvent également être d’origine naturelle. Les volcans en éruption, les feux de brousse, les incendies de forêts, la foudre et même les pollens peuvent générer des gaz et des particules qui viennent, eux-aussi, altérer la qualité de l’air.

Pollution de l’air : des impacts sur l’environnement

La pollution de l’air a des répercussions sur l’environnement. Cela se constate à différents niveaux.

L’écosystème, première victime de la pollution, se retrouve déséquilibré. Les végétaux sont victimes de nécroses, subissent une croissance ralentie. Les gaz et polluants qui circulent dans l’air génèrent des pluies, des brouillards et des neiges acides. Ces dernières, en combinaison avec d’autres éléments polluants, sont ensuite à l’origine de phénomènes comme la dégradation des sols, l’altération des cours d’eau ou le dépérissement de forêts. Le milieu naturel connaissant une transformation, la biodiversité s’appauvrit. La pollution de l’air affecte également la faune. Certaines activités pollinisatrices, à l’instar de celles des abeilles, enregistre une baisse d’activité. Certaines espèces ont en effet du mal à se reproduire et/ou à se nourrir.

L’agriculture, qui fait également partie des responsables d’émissions de polluants, se trouve affectée par la pollution de l’air. Cela se traduit par une croissance ralentie des cultures. La qualité des produits, comme le lait de vache, tend également à changer à cause des particules fines en suspension dans l’air.

Les matériaux ou le bâti subissent aussi une détérioration des suites de la pollution de l’air. Les façades ou encore les statues noircissent de façon non uniforme, les rendant inesthétiques. En cause ? Les poussières et autres particules en suspension qui viennent s’y déposer. De son côté, le verre, principalement utilisé pour les fenêtres, perd de sa transparence lorsqu’elle est exposée en continu aux pluies acides.

Pollution de l’air : des effets néfastes sur la santé

Les diverses particules polluantes qui circulent dans l’air sont une véritable menace. En effet, la pollution de l’air peut nuire à la santé, sur le court et le long terme. Sur le court terme, elle est une exposition aux polluants et c’est ce qui entraine de nombreuses maladies respiratoires. Pneumonie, bronchiolite, rhino-pharyngite font partie des principales affections causées par la pollution de l’air. La fonction respiratoire peut donc être altérée et cela peut se manifester par des crises d’asthme, des toux excessives, ou tout simplement une baisse de la capacité à respirer. De plus en  plus de personnes, de tous les âges et sexes confondus, sont également victimes d’allergies. Cela est dû aux polluants en suspension dans l’air qui sont particulièrement irritants et agressifs.

Une exposition répétée ou continue aux gaz et particules fines en suspension dans l’air augmente et/ou aggrave les risques de maladies chroniques, comme le cancer du poumon, ainsi que des pathologies cardio-vasculaires. Des troubles neurologiques ou de développement, pour les plus petits, sont également observés suite à la détérioration de la qualité de l’air.

De nombreuses études sur la pollution de l’air ont démontré que celle-ci induit une diminution de l’espérance de vie, tout comme elle augmente les décès prématurés.

Il est important de noter que les conséquences de la pollution de l’air sur la santé sont plus importantes sur les personnes dites « vulnérables ». Il s’agit notamment des personnes âgées, des enfants, des asthmatiques, des malades du cœur ou des poumons, et aussi des fumeurs.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire