Home Construction écologique Construction d’une maison passive et critères techniques

Construction d’une maison passive et critères techniques

par ecobiose
construction-de maison-bois

La maison passive ou maison sans chauffage est de plus en plus appréciée dans les constructions. Elle repose sur le principe de la construction basse consommation. Depuis la mise en application de la norme RT 2012, elle constitue l’un des principaux enjeux de la maîtrise des consommations d’énergie. La maison passive entre dans la réduction des impacts écologiques.

La maison passive : qu’est-ce que c’est au juste ?

Une maison passive est un logement moins énergivore. Elle a été conçue afin de fonctionner sans climatisation et sans chauffage. La construction maison passive se base essentiellement sur l’isolation, l’exposition et l’optimisation de la ventilation. En moyenne, la consommation énergétique est inférieure à 120 kWh/m2/an, ce qui permet à la maison passive d’être la moins énergivore possible. La maison sans chauffage a été conçue pour offrir un maximum de confort à ses résidents en toutes saisons. La maison passive est soumise à plusieurs exigences en matière d’isolation.

Quels sont les critères techniques d’une maison passive ?

Le chauffage

La maison passive a un besoin énergétique de moins de 15 kWh/m2/an, soit une équivalence de moins de 90 % de consommation énergétique d’une maison traditionnelle. Elle utilisera donc un système de chauffage moins énergivore ou de manière occasionnelle (soit un taux de mois de 10 % d’heure de chauffage par an). Dans les zones où l’utilisation du chauffage est indispensable, il faut privilégier les équipements chauffants à l’énergie renouvelable (panneaux solaires, énergie éolienne, pompe à chaleur). Il est même recommandé d’employer des panneaux photovoltaïques et thermiques pour le chauffage de la maison passive. Pour limiter les émissions de CO2, les poêles à granulées sont excellents pour préserver la couche d’ozone.

L’Isolation

C’est primordial lors de la construction de maison passive. Elle permet de réduire les besoins en chauffage de la maison à basse consommation. Pour réduire les déperditions énergétiques, l’isolation se fera par l’extérieur, grâce au système du « mur manteau ».   Ce type d’isolation permet de choisir entre les multitudes de matériaux isolants efficaces et très design.

L’exposition 

Une bonne orientation permet de bénéficier au maximum des rayons du soleil. Cette technique minimise les risques de surchauffe pendant l’été et la maison passive privilégie aussi les surfaces vitrées pour les ouvertures se trouvant au sud et au sud-ouest, et peut-être au nord. Les baies vitrées à triples vitrages permettent de profiter au maximum des rayons du soleil, et elles apportent également de l’esthétique à votre logement. Vous économiserez également sur le chauffage et l’éclairage avec ce système d’ouverture. Pour vous préserver des fortes chaleurs de l’été, vous devez installer des auvents amovibles et des pergolas devant les fenêtres.

L’étanchéité

Il s’agit de l’étanchéité à l’air. Les murs doivent être parfaitement isolés par l’intérieur. Ce critère est très important pour le chauffage et l’isolation de la maison passive. L’étanchéité à l’air supprime les ponts thermiques et réduit les problèmes de déperdition d’énergie.

La ventilation

La maison passive limite les échanges entre d’air entre l’extérieur et l’intérieur. Cela permettra d’optimiser les potentiels écologiques au sein du logement passif. Le système de ventilation doit être choisi avec soin pour vous faire profiter d’une ventilation plus saine, sans le moindre résidu et sans humidité. Plus le taux de récupération de l’air sortant est important, plus la déperdition énergétique est moindre. Pour cela, il est préférable de mettre en place une VMC à double flux combinée avec une pompe à chaleur pour un contrôle parfait de la circulation de l’air.

Quelles sont les différentes techniques de conception d’une maison passive ?

L’édification d’une maison passive doit être prise en charge par un professionnel de la construction. Cela vous permet de profiter d’une habitation confortable et performante énergétiquement. La construction de maison passive requiert des techniques spécifiques. Cela exige également l’utilisation de matériaux de qualité pour garantir la qualité de la construction. Le projet commence par une étude approfondie du site de construction. Pour garantir sa réussite, il est important que la maison soit édifiée sur une surface bien dégagée, mais qui est à l’abri du vent. Il est important de l’orienter vers le sud. La maison passive doit aussi avoir une architecture rectangulaire pour préserver au maximum la chaleur, sans que cela ait un impact sur la fraîcheur du logement durant les périodes estivales. L’agencement de l’intérieur doit également suivre certaines règles : les espaces de vie doivent se trouver dans la partie la plus exposée à la lumière naturelle.

Combien coûte une maison passive ?  

Il est évident que le coût de construction d’une maison passive sera plus élevé que celle d’une maison classique à raison de 1700 à 2500 € le m². Il y a différents facteurs qui influent sur les coûts, notamment la surface totale du logement, les équipements et le type de finitions. En faisant appel à un spécialiste, le prix peut grimper jusqu’à 25 000 € le m².

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire